Les Saintes  0629 Les Saintes Les Saintes


Les Saintes



Un chapelet d'îles jetées entre la Guadeloupe et la Dominique, posées entre ciel et terre ... Les Saintes.

Découvertes par Christophe Colomb au début de novembre 1493, ces îles furent baptisées Los Santos, en l'honneur de la Toussaint. Alternativement occupées par les Anglais et les Français, ce n'est qu'en 1816 que les Saintes furent définitivement françaises.

Ces petites îles de rochers érodées et de mornes, aux nombreuses plages de sable blancs tranquilles et préservées, ainsi que l'accueil amical des Saintois ne manqueront pas de vous charmer.

Composées de deux petites îles - Terre-de-Haut et Terre-de-Bas - et de quelques îlets, les Saintes ne pourront que vous surprendre!

Les Saintes le port Les Saintes Les Saintes village

L'arrivée à Terre-de-Haut est à couper le souffle: la rade, classée troisième plus belle rade du monde, ainsi qu'on ne cessera de vous le rappeler, est splendide et fort appréciée des plaisanciers.
Le village est un véritable petit bijou composé de maisons créoles s'agençant magnifiquement autour du port et donnant une homogénéité architecturale sans pareil au bourg.
Un relief escarpé et une pluviométrie peu importante n'ont pas permis l'établissement de cultures agricoles, limitant, par conséquent, le nombre d'esclaves.
Le Saintois est, historiquement, descendant de Poitevins et de Bretons. Grand pêcheur devant l'éternel avec sa "Saintoise", ses prises vous régaleront!

Les Saintes Terre-de-Bas Les Saintes Terre-de-Bas Grande-Anse Les Saintes Terre-de-Bas


Quant à Terre-de-Bas, moins connue et moins fréquentée que sa voisine, elle offre des balades pédestres (La trace du Dessus de l'Etang - 45 minutes - et la Trace des Falaises - 3 heures) dans une végétation toute en verdure, et une magnifique plage, Grande-Anse, pour ne citer que quelques uns des ses atouts!

Et pour profiter de cadre enchanteur, deux adresses s'imposent:

Le Paradis Saintois et Lô Bleu.